DELABRE Charles Désiré : compositeur, né à La Madeleine (Nord) le 25 juillet 1870, † Dunkerque le 28 juillet 1938, fils de César Hyacinthe Désiré et de Marie Catherine Mathilde MEURISSE, époux de Hortense Augustine LANGEVIN née à Malo les Bains le 24 juillet 1880, † Malo les Bains (Nord) le 26 septembre 1944, fille de Victor (entrepreneur de déchargement) et de Jeanne Rosalie BRUYN.
Enfants : Raymond né à Malo les Bains le 4 avril 1900 ; Louise née à Malo les Bains le 5 octobre1901, † Malo les Bains le 30 mai 1986.
Domicile : 1904-1938, 10 rue de Bapaume
Mai 1925 : "M. Charles Delabre né à Lille, est de famille d'artistes musiciens lillois. Son père fut chef de la musique du Bataillon des Canonniers sédentaires ; c'est sous les auspices paternels qu'il commença les études instrumentales ainsi que celles d'harmonie et de composition.
Son oncle BENARD dirigea l'orchestre du Théâtre Municipal et la Musique des Sapeurs-Pompiers de Lille. Le souvenir de ces deux chefs éminents est encore vivace dans les milieux artistiques de la capitale des Flandres, M. Charles Delabre a de qui tenir.
Premier prix du Conservatoire National de Musique de Lille, membre de la SACEM de Paris, officier d'Académie ; ses œuvres, marches solennelles, guerrière, scandinave, des Brahmanes ; les suites d'orchestre, souvenirs de Bohême, Ballet égyptien, etc., le chant des Mutualistes, à la Frontière, Cantate à Malo, etc., ses mélodies, ses quintettes sont des compositions d'un puissant coloris savamment développé ; la plupart furent primées aux concours de Nantes 1904, Lille 1909, Bruxelles 1909, Nice 1923 et figurent au répertoire des Concerts de Paris et des Villes d'eaux.
Est l'auteur de la belle élégie "Mères, ne pleurez plus", créée aux armées par le professeur de chant A. ACCOLLET et interprétée aux messes anniversaires pour les Morts de la Grande Guerre.
La composition pour piano que nous publions aujourd'hui fut primée au Concours des Rosati de Flandre en 1923" (84).
30 juillet 1938 : "Mort de M. Charles Delabre, chef de service à la Maison Jokelson et compositeur de musique.
Nous apprenons avec de vifs regrets la mort survenue hier soir jeudi à 18 h 30 en son domicile rue de Bapaume à Malo, de Monsieur Charles Delabre, chef de service à la maison Jokelson où il dirigeait les grues flottantes depuis 38 ans. Très affable, plein de délicatesse et d'aménité il jouissait au port de l'estime générale.
Le regretté défunt était officier de l'Instruction Publique et de l'Ordre Royal Anglais de Ste-Catherine, médaillé du Travail et titulaire de médailles d'argent et de vermeil, des villes de Paris, Nantes, Lille et Bruxelles, obtenues à la suite de concours de compositions musicales. Son père fut chef de musique des Canonniers Sédentaires de Lille et lui-même était un artiste de haute valeur à qui nuisit seulement sa trop grande modestie.
Premier prix au Conservatoire Nationale de Musique de Lille, membre de la Société des Auteurs et Compositeurs de Musique, Charles Delabre est l'auteur de pages musicales très nombreuses, souvent primées dans les concours, la Marche Solennelle Scandinave, la Marche Guerrière des Brahmanes, Suites d'orchestre Bohème, les Danses Hongroise, le Ballet Egyptien, figurent parmi ses œuvres le plus souvent citées et sont inscrites au répertoire de Grands Concerts. Le maître THERY*, dirigeant l'orchestre du Kursaal, les inscrivait fréquemment à ses programmes pour leur caractère et leurs qualités harmoniques.
M. Delabre laisse d'ailleurs une œuvre considérable, mélodies charmantes, chœurs avec accompagnement d'orchestre, pages musicales de circonstance comme le Chant des Mutualistes, à La Frontière, la Cantate à Malo, qui sont des œuvres de puissants coloris.
Il dirigea pendant quelques années les concerts d'été à Angers et l'Association Symphonique et Orphéonique de Malo avant la guerre.
Au retour de la Paix nos concitoyens ont eu la primeur d'entendre l'exécution de Mères ne Pleurez plus, élégie des plus touchantes, en l'église St-Jean, de même que les Lillois l'ont entendue chantée par M. Accollet, en l'église St-Maurice à Lille ; cette composition fut primée l'an dernier au Rosati de France. Cet éminent artiste était devenu depuis longtemps malouin de par son mariage avec Mlle LANGEVIN, fille de feu Victor LANGEVIN, ancien entrepreneur maritime sympathiquement connu à Dunkerque.
Nous présentons à sa veuve, à son fils Raymond, ingénieur en chef aux Chantiers de Construction Navales du Rhin à Strasbourg, à sa fille ; à Mme Vve LANGEVIN, sa belle mère et à toute la famille etc […]" (85).
Œuvres : À demain, op. 4, retraite pour Café et Théâtre Concert. À la frontière, chant patriotique op. 27, (1900). À Mourmelon, marche militaire pour orchestre op. 8 (86). Amours d'automne, romance pour violoncelle. Les arrivistes, chanson, paroles de Jean Croisette, (1903). Ascendam Superius, marche Malouine op. 67, (1926). Attente !..., poésie de Paul Max. Ave Maria, avec accompagnement de violon - piano ou orgue. Ballet égyptien, suite d'orchestre, (1910). Cantate à Jean Baptiste Trystram, chœur à deux voix d'hommes. Cantate à la ville de Malo les Bains, composée en l'honneur de son 20e anniversaire, juin 1911 pour 1 ou 2 voix, Dunkerque M. Bar, op. 48, (1911) (87). Casino polka pour piano, op.19, Paris, Vve A. l. Piot (1900) (88) . Chanson, op. 65, (1924). Chanson du bicycle, op. 74, (1933). Chanson de la nuit, chœur, par A. coulon. Clotaire, pour chœur et orchestre. Constellation, valse op. 33, (1901). Cortège des brahmanes, pour longues trompettes en ut, (1911). Danse égyptienne pour piano, op. 26, Paris, A. L. Piot (1900) (89). Déception, le Kaiser à son chancelier, op. 56, (1919). Désillusion, romance op. 37, (1901). Douce chanson, mélodie pour piano op. 12. En avant !!!, marche militaire pour harmonie op. 44, (1903). En Bohème, fantaisie pour orchestre op. 6. Enigme !, romance. Exil de Manon, chanson op. 66. Fleur de mai, rêverie pour violon op. 11. Foot balle, scène comique op. 36, (1901). Fragment d'airs dunkerquois. Il suffit d'être femme, chanson. L'incomparable, polka pour trombone op. 32, (1901). Invocation, pour piano ou orgue et violon. J'ai gagné le gros lot, chanson comique op. 2. Jeunesse, valse lente op.57. Lacheté !…, chanson op. 31, paroles de Albert Pentel, (1901). La maîtresse, chanson op. 34, paroles de Jean Croisette, (1901). Malo plage, mazurka op. 28, (1900). Ma mie, mélodie, op. 23, Paris, A. L. Piot (1900) (90). Manger, boire et danser, charleston op. 70, (1927). Manon Lescaut de l'abbé Prévost, suite de mélodies, op. 21. Avant l'exil, mélodie, Paris A. L. Piot (1900) (91). Marche guerrière, pour orchestre. Marche des mutualistes, (1904). Marche joyeuse des Flandres, op. 75, (1933). Marche scandinave pour piano, op. 25, Paris Vve A. L. Piot (1900) (92). Marche solennelle pour piano, op. 1, Paris A. L. Piot (1900) (93). Mères !… ne pleurez plus, élégie op. 55, (1918). Musical review, ouverture pour orchestre. Nice joyeuse !…, chanson carnavalesque (1923). Offrande, op. 59, poésie de Paul Verlaine. Olympia marche, op. 29, (1900). Pité pour l'infortune, chanson, parole de Jean Croisette, (1903). Première étape, pas redoublé, op. 9. Prière d'un enfant, mélodie pour violon et piano, op. 24, Paris, A. L. Piot (1900) (94) . La progéniture, chanson, (1903). Ré-fa-la, polka. Romance sans paroles, pour cor en fa op. 2, (1903). Romance sans paroles, pour violon. La route à suivre, op. 72, paroles de Ed. Martin, (1929). Sancta Cæcilia, méditation pour violon et piano, op. 3, Paris Vve A. L. Piot (1900) (95) . La santé, chanson, (1903). Scènes égyptiennes, pour harmonies, op. 47. Simple aveu, madrigal, op. 7, Paris, A. L. Piot (1900) (96). Soir d'été, bleuette pour piano. Souvenir d'Alsace, élégie pour ténor ou soprano, op. 22, Paris A. L. Piot (1900) (97). Sur le lac, rêverie pour piano. Vaines pensées, mélodie pour soprano. Vers l'exil, romance, (1902). La vie de famille, chanson, (1903). Violetta, valse lente, (1909). Le vivat de la Jeune France, op. 73. Vive la paix, chansonnette op. 68, (1926). Vive le bon roi carnaval, chanson carnavalesque, (1923).

DE LAFEUILLADE Léon : chef d'orchestre, né ca 1833.
Domicile (98) : 1886, 32 rue Jean-Bart.

DE LA FORGE : voir LAFORGE

DELAHAEF Jean Baptiste
: symphoniste, né à Paris (St-Germain) ca 1753, fils de Jean Baptiste (maître tailleur) et de Marie LECLERC, épouse à Dunkerque le 9 janvier 1781 Barbe Christine ODIETTE née à Dunkerque ca 1755, fille de François Louis et Marie Josèphe GRENET.
Domicile (99) : 1781, rue Royale.

DELAHAYE Louis Joseph : maître de danse, né à Bourbourg (Nord) ca 1763, † ca 1790, fils de Jacques et Rosalie Anne Françoise PITRE, épouse à Dunkerque le 10 mai 1785 Rosalie Aldegonde ARNOUTS née à St-Omer (Pas-de-Calais) (100) ca 1760, fille de Jean Baptiste et Jeanne Françoise CHARLET
Enfant : Marie née à Dunkerque ca 1787, † Dunkerque le 3 mai 1778
Domicile (101) : 1785, rue de la Couronne.

DELANNOY Jean : luthier.
Domicile (102) : 1769, 1770, 1771, rue Notre Dame.
1774 : "à Delannoy la somme de 22 livres 10 sols pour avoir raccommodé et mis en état un serpent" (103).

DE LA PLACE Jean Baptiste : chantre.
Maîtrise de l'église St-Eloi : 1752 :36 livres, 1753 : 84 livres (104).

DELARROQUA Louis : professeur de musique.
Témoin au mariage le 9 mai 1855, demeure à Bergues.

DE LATTRE : musicien.
1757 : souscripteur pour le recueil "100 contredanses en rond de Jean Baptiste Robert DAUBAT St-FLOUR" édité à Gand.
Domicilié à Dunkerque.

DELAURIERE Jean Baptiste : musicien au régiment Limousin.
Témoin au mariage le 16 décembre 1783.

DELAUTRE Raphaèl François Joseph : professeur de musique né à Dunkerque le 13 juillet 1874, fils de François Adolphe Séraphin (receveur du casuel de la paroisse St-Martin), épouse à Dunkerque le 7 juin 1904 Marie Joséphine DEVOGHEL née à Trith St-Léger (Nord) le 4 août 1869.
Enfant : Marie Jeanne Elise Joséphine née à Dunkerque le 24 mars 1906 ; Raphaèl Jean Quentin né à Malo les Bains (Nord) le 18 août 1908.
Domicile : 1908, villa Marie Jeanne, digue de Mer, Malo les Bains.

DELEPIERRE Jules Louis : professeur de musique, artiste musicien, né à Armentières (Nord) ca 1820, époux de Julie BOUCHERIE née à Paris ca 1830, demeure à Paris.
Enfant : Jules Henri né à Dunkerque le 6 mars 1849.
1859 : 12 mars : passeport pour Lille, demeure à Cambrai 5 rue des Ratelots .

DELFORGE Etienne : musicien, né à Moussy le Roux ca 1800.
1836 18 juin : à Dunkerque, demeure à Bruxelles (105).

DELHERBE : musicien.
1828 : "À vendre bon et beau piano d'Erard, à trois cordes, s'adresser chez M. Delherbe rue de la Vierge n° 11" (106).

DELHOMME Louise Emma Malvina : professeur de musique, née à Dunkerque le 12 décembre 1868, fille de Louis Désiré Augustin (employé du chemin de fer) et de Joséphine Emma MELSEN,
Domicile (107) : 1896, 11 rue Jean-Bart. 1906, 45 rue Emmery.

DELHOMME Raphaèl Georges Maurice Désiré : professeur de musique, marchand de musique, né à Dunkerque le 8 mars 1874, † Paris (15e) le 11 décembre 1961, fils de Louis Désiré Augustin (employé du chemin de fer) et de Joséphine Emma MELSEN, épouse à Paris (2e) Jeanne GRANDCLAUDE (employée PTT) née à Valdoie (Territoire de Belfort) ca 1877.
Enfants : Jeanne Yvonne née à Dunkerque 6 juillet 1906, épouse à Paris (18e) le 20 novembre 1928 Alfred Arthur PAPEGAEY, Georges Maurice Léon né à Dunkerque le 31 janvier 1911.
Domiciles (108) : 1901, 11 rue Jean-Bart ; 1906, 1911, 9 rue Thévenet.
"À la harpe d'Or, Musique, lutherie. Pianos de toutes marques, instruments cuivre et bois, phonographes et disques toutes marques, accords, vente, échange, réparations, location, abonnements de lecture musicale et accord de pianos. Ancienne maison BAR, Delhomme frère et sœurs" (109)

DELIGNY
: chef de musique.
1877-1878 : chef de la fanfare des Pompiers.

DELMOTTE Pierre : préposé tambour, né à Bailleul (Nord) ca 1830, époux de Fidéline BLONDEL né ca 1829.
Domicile (110) : 1872, caserne des Douanes rue Caumartin.

DELOBELLE Marie Magdeleine Eléonore : artiste musicienne, née à Oye (Pas-de-Calais), épouse de Augustin Henri VANGEVERON.
1852 22 novembre : passeport pour Lille, demeure à Paris (111).

DELOGNE Michel : musicien, tambour au régiment Ecossais, né ca 1723, épouse à Dunkerque le 2 juillet 1749 Marie Joseph CHRISTIAEN.

DE LOMPREZ : voir LOMPREZ

DE LONNET Pierre
: musicien, tambour au régiment Ecossais.
Témoin mariage le 20 mai 1749.

DELORME Antoine Augustin : artiste musicien, né à Paris ca 1822, époux de Nathalie VANHERKEL* née ca 1842.
1871 5 juin : passeport pour Paris, demeure à Paris 6 rue Houdon (112).
Domicile (113) : 1881 : 1 rue Jean-Bart.

DELUS : facteur de piano et accordeur de piano.
21 janvier 1851 : "Avis aux pianistes, M. DELUS, facteur et accordeur de piano à Lille rue Basse, 54, a l'honneur de prévenir les personnes qui désirent faire accorder leurs pianos, qu'il sera à Dunkerque dans le courant de la semaine, s'adresser à l'Hôtel du Chapeau Rouge" (114).

DELVAGNE (dit LA DEROUTE) Pierre Louis : musicien, tambour de la compagnie des chasseurs au régiment du Colonel Général, né à Equencourt (Somme) ca 1751.
Domicile (115) : 1791, 52 rue Royale.

DELVAUX Charles Henry Joseph : maître de musique pensionné de la ville.
14 janvier 1755 : "Ce jour d'huy quatorze du mois de janvier 1755 le magistrat étant assemblé en corps, a été admis et reçu pour maître à chanter en cette ville la personne du sieur Charles Henry Joseph Delvau natif de […illisible…] à l'effet d'enseigner en cette ville la musique vocale et sur le rapport qui nous en a été fait tant de sa capacité en cet art que de sa bonne conduite, vie et mœurs, en conséquence nous lui avons assigné une pension de 400 livres par an à commencer du 1er de ce mois payable par Mr le trésorier de la ville et lui a été expédié la présente commission à notre assemblé des jour et an que dessus, signé Dewaele" (116).
24 octobre 1755 : "l'an 1755 le 24 octobre, le magistrat étant assemblé nous avons fait venir devant nous le sieur Delvaux maître de musique pensionné de cette ville sur les plaintes qui nous ont été faites par plusieurs personnes de considération et autres raisons après l'avoir entendu, l'avons renvoyé et supprimé sa pension de 400 livres par an à commencer du premier janvier prochain" (117).

DELVIGNE Pierre Antoine : joueur d'orgues, né à Nain (ou Kain, Belgique) ca 1778.
1810 19 janvier : passeport pour Paris et Anvers, demeure à Tournay (118).

DEMARTHE Jacques Henry : chantre de haute contre † Dunkerque, époux de Christine LAMBERT né à Bruges (Belgique) ca 1738 fille de Maximilien et de Hélène Françoise BOURGOIS.
Enfant : Cécile Pélagie Henriette née à Dunkerque le 8 juillet 1775, épouse à Dunkerque le 12 août 1798 Jean HOOP (commis négociant).
Domiciles (119) : 1774, rue Notre Dame ; 1775, rue Morienne ; 1776, rue de Bergues ; 1777, 1778, 1782, 1783, 1784, rue Notre dame ; 1787, rue des Récollets, musicien pour la vocale (120) ; 1789, rue du Magasin à Poudre ; 1790, rue Nouvelle de Nieuport ; 1824, 11 rue de l'Eglise (121).
Maîtrise de l'église St-Eloi : 1772 : 320 livres, 1773-1790 : 480 livres, 1791 : 500 livres, 1792 : 600 livres, 1793 : 350 livres (122). Témoin aux mariages : 12 juin 1779, 13 juillet 1779.

DEMARTHE fils : chantre de haute contre.
Maîtrise de l'église St-Eloi : 1789 : 220 livres, 1790 : 480 livres, 1791 : 500 livres, 1792 : 600 livres, 1793 : 200 livres (123).

DEMINIERE Jean Charles François : maître à danser, né à Paris ca 1797.
1833 8 juillet : passeport pour Paris, demeure à La Haye, venait de La Haye (2 juillet 1833) (124).

DE MOL : voir ANDRIES

DEMOLLIEN Jean François
: chanteur mendiant, né à St-Saulieu (Somme ?) ca 1784.
1835 6 août : à Dunkerque, demeure à St-Saulieu (125).

DEMOMIGNY Jérôme Joseph : organiste, né à Philippeville ca 1761.
1776 : à l'Hôpital Général de la Charité de Dunkerque du 8 octobre au 13 décembre.

DEMONDION Jean Baptiste : artiste lyrique et dramatique, né à Limoges (Haute Vienne) ca 1769.
1810 6 avril : passeport pour Limoges (126).

DE MOOR Lucien : artiste lyrique, né à Gand (Belgique) ca 1884.
Domicile (127) : 1911, 3 rue Guilleminot.

DE MOUY (DUMOUY) : joueur de basse.
Maîtrise de l'église St-Eloi : 1725 : 150 livres, 1725 : 280 livres, 1726 : 288 livres, 1727 : 125 livres (128).
Domicile (129) : 1726, 1727, rue des Chaudronniers, demeure à Bourbourg.

DENAUD (DENANT) François Nicolas : musicien, né ca 1763.
Témoin aux mariages : 29 janvier 1799, 10 novembre 1801, 4 avril 1803, à la naissance le 3 et le 6 octobre 1804,

DENAU J. M. : joueur de violon, né à Roy ca 1759.
1807 : à l'Hôpital Général de la Charité de Dunkerque du 19 octobre au 1er févier1808.

DE NEUF Henri : artiste lyrique, né à Anvers (Belgique) ca 1872, époux de Hermance né à Tours ca 1886.
Domicile (130) : 1911, 2 quai du Leughenaer.

DENIS Gilles : 1724 : "payé à Gilles DENIS 10 livres pour avoir raccommodé le serpent" (131).

DENIS Antoine Jean : musicien, né à Paris (12e) le 17 mars 1800, fils de Jean Charles (chapelier) et Madeleine Emmanuelle GAUTHROT, épouse à Dunkerque le 11 mars 1823 Sophie Adélaïde VANGREVENYNGHE née à Dunkerque le 23 décembre 1804, fille de Bernard Folquin (charpentier) et Anne Pétronille Jacqueline COUVREUR.
Domicile : 1823, Paris.

DENOYER Benoît : musicien ambulant et chanteur, né à Mons (Belgique) ca 1800.
1836 2 juin : à Dunkerque, demeure à Troye (132).

DEPAEUW Charles : chantre de basse chantante.
1769 : "Musicien gagé à la Collégiale de St-Pierre de Cassel, désire remplir la place de basse chantante en votre église paroissiale" (133) , place accordée le 7 novembre 1769, 40 livres par mois, mais il n'apparaît pas sur les comptes de l'église St-Eloi.

DEPANNEMACKER Germaine : artiste lyrique, né à Lille (Nord) ca 1883.
Domicile (134) : 1911, 3 rue Nationale.

DEPAUW Pierre : souffleur d'orgues, né à Dunkerque ca 1701.
1769 : à l'Hôpital Général de la Charité de Dunkerque du 9 au 20 mai.
Maîtrise de l'église St-Eloi : 1752-1768 : 96 livres, 1769 : 108 livres, 1770 : 60 livres (135).

D'EQUER Toussaint : musicien.
Témoin au mariage le 9 février 1790.

DE RAULIN G. : auteur de chanson, écrivain.
18 mai 1912 : "Notre distingué concitoyen M. Gustave LANDRIEU*, chevalier de la Légion d'Honneur qui fut un officier de marine très apprécié occupe ses loisirs que lui laisse une retraite prématurée en s'occupant de littérature et d'arts. Déjà, lorsqu'il était au service, il avait publié sous le pseudonyme de G. de RAULIN, divers ouvrages justement remarqués et qui lui valurent l'an dernier un prix de la Société des Gens de Lettres. M. G. de RAULIN vient de publier un roman : Plat du Jour, illustration de P. KAUFFMANN" (136)
Œuvres : Cantate pour la célébration du siège de Dunkerque en septembre 1793, parole G. de Raulin, musique Emile BOLLAERT*, Brasseur Dunkerque (1893). Marche des cols bleus, chanson patriotique, paroles de G. de RAULIN, musique de J. MAYAN, Petit Marseillais Toulon (ca 1915).

DERAES Marie : artiste lyrique, née ca 1871, épouse de Jean PICOT né à "belge" ca 1862.
Domicile (137) : 1901,101 rue du Magasin à Poudre.

DERODE Victor Henri Joseph : auteur de chanson, né à Lille (Nord) le 27 septembre 1797, † le 6 août 1867, époux de Marie Henriette Adélaïde DELPLANQUE.
Enfant : Claudine Léontine née à Esquermes (Nord) le 19 avril 1833, épouse à Dunkerque le 26 janvier 1858 Auguste Hippolyte Narcisse DESTOMBE (banquier), contrat de mariage chez Me VILLETTE à Bollezeele le 10 janvier 1858.
1852 6 octobre : passeport pour Lyon (138), privé de la jambe droite.
Œuvres : "Cantate à Napoléon III, paroles de V. DERODE, musique de Ch. LEDUC*, Sl, nd (1853) in 4° 4p, à l'occasion de l'arrivée à Dunkerque de Napoléon III en septembre 1853" (139) . Introduction à l'étude de l'Harmonie ou exposition d'une nouvelle théorie de cette science, 1828, à Paris chez Treutel et Wartz, à Lille chez Vanakère père.

DEROUBAIX Julie Adélie : chanteuse, née à Tourcoing (Nord) ca 1821.
1844 2 septembre : passeport pour Elbeuf, sans domicile fixe, venait de Troyes (14 août 1843) (140).

DERUITTERS Louis Martin : ménétrier, chanteur ambulant, né à Dunkerque le 10 mai 1795 fils de Martin, époux de Marie Madeleine MION.
1824 15 avril : passeport pour Blois, demeure à Dunkerque. 1832 12 avril : passeport pour Compiègne. 1835 21 avril : passeport pour Amiens. 1836 29 avril : passeport pour Calais. 1837 9 juin : passeport pour Béthune. 1838 27 juin : passeport pour Amiens. 1839 19 juillet : passeport pour Dieppe. 1847 11 mai : passeport pour Béthune (141).

DERVEAUX Pierre : musicien, maître de musique du régiment Dauphin.
1763 : "à P. Dervaux, la somme de 9 livres pour avoir donné du cor de chasse avec sa compagnie pendant deux grandes messes solennelles" (142).

DERYCKE Marguerite Henriette Juliette : professeur de piano, née à Dunkerque le 20 décembre 1879, fille de Alexis Jules Adolphe (pilote) et de Florence Madelaine LIEBAERT, épouse à Dunkerque le 10 mai 1904 Adolphe Henri MEURS.
Enfant : Simone née à Dunkerque ca 1905.
Domicile (143) : 1911, 4 rue du Four à Chaux.

DERYCKERE Jean Joseph : facteur d'orgues.
1787, 1789, 1790, 1791 : "à J. J. Deryckere, facteur d'orgues la somme de 50 livres pour une année d'entretien et avoir mis les orgues de la paroisse d'accord" (144).