-M-

MABESOONE Ferdinand
: musicien ambulant, né à Bailleul (Nord) ca 1829.
1858 15 avril : passeport pour Bourbourg, demeure à Bailleul, venait de Bailleul (1).

MACE (MASSE) Isaac : luthier, maître tourneur-tabletier, quincailler, né à Vouneuil sous Biard (Vienne) le 6 décembre 1721, † Dunkerque le 4 septembre 1785, fils de Jacques et de Marie DESCHAMPS.
- Epouse à Dunkerque le 3 juin 1753 Marie DUMOULIN née à Dunkerque ca 1731.
Enfants : Marie Anne Louise née à Dunkerque le 30 mars 1754 ; Jean Baptiste né à Dunkerque le 16 juillet 1755 ; Pétronille Louise née à Dunkerque le 22 septembre 1756.
- Epouse à Dunkerque le 25 octobre 1757 Jacqueline Jeanne BART née à Dunkerque ca 1737, † Dunkerque le 30 octobre 1800, fille de Mathieu Adrien et de Catherine Eugénie MESCHAERT.
Enfants : Catherine Jacqueline Jeanne née à Dunkerque le 22 août 1758, épouse à Dunkerque le 25 août 1778 Antoine Louis DERICKXSEN (compagnon tonnelier) ; Isabelle Jeanne née à Dunkerque le 18 octobre 1760, † Dunkerque le 22 juillet 1766 ; Gaspard né à Dunkerque ca 1761, † Dunkerque le 7 mai 1773 ; Cornil Jean Baptiste (marin) né à Dunkerque le 10 avril 1765, † Dunkerque le 21 août 1806, épouse à Dunkerque le 31 octobre 1799 Prudence Jeanne KITSINGER ; René Isaac né à Dunkerque le 27 février 1767, † Dunkerque le 30 avril 1773 ; Anne Marie née à Dunkerque ca 1769, † Dunkerque le 30 avril 1773 ; Etienne David né à Dunkerque le 4 janvier 1771, † Dunkerque le 28 juin 1774 ; Angélique Jeanne née à Dunkerque le 29 juillet 1773, † Dunkerque le 12 août 1773 ; François Jean né à Dunkerque le 6 octobre 1775, † Dunkerque le 15 avril 1779 ; André Marie né à Dunkerque le 22 août 1778, † Dunkerque le 13 octobre 1778 ; Antoine Louis né à Dunkerque le 1er juillet 1780, † Dunkerque le 17 août 1780.
Domicile (2) : 1753, rue de l'Arsenal (quincailler) ; 1757, rue du Pied de Vache (quincailler) ; 1763, rue de Bourgogne (maître tourneur) (3) ; 1769, 1770, 1771, rue de Hollande ; 1785, rue de l'Eglise (maître tourneur) (4).
1760 : admission à la corporation des Tourneurs Tabletiers, 1762 : chef d'œuvre de maître tourneur.
1776 : "à Isaac Macé luthier la somme de 90 livres pour un nouveau basson pour l'église, le vieux étant hors d'état de servir ne pouvant être raccommodé" (5). Témoin au mariage le 28 avril 1763. Mentionné luthier sur acte de décès de Jacqueline BART (1800), acte mariage de Cornil Jean Baptiste (1799), acte décès de Cornil Jean Baptiste (1806).

MAC NEMI Luc : musicien, tambour major au régiment irlandais de Ditton.
Enfant : Marie née ca 1747, † Dunkerque le 22 décembre 1748

MAEGHT Jean François Henry : ménétrier, né à Pitgam (Nord) le 28 janvier 1803, fils de François et de Pétronille Victoire SCHAEPMAN.
Domicile : 1823 à Dunkerque.

MAERTEN Eugène : musicien, né à Hoymille (Nord) ca 1872.
Domicile (6) : 1906, 10 rue Benjamin Morel.

MAES Jean : joueur de violon.
1710 : à bord de la frégate "Sirène" (7).

MAGNON Gilbert : artiste lyrique, né ca 1864.
Domicile (8) : 1901, 13 rue Alexandre III.

MAHIEU Victor Robert : artiste musicien, né à Lille (Nord) ca 1795.
1843 23 octobre : passeport pour Le Hâvre, demeure à Lille, venait de Dole (26 août 1842) (9).

MAILLAU Pierre : musicien, né à Bordeaux (Gironde) ca 1795.
1845 30 mai : passeport pour St-Omer, demeure à Bordeaux, venait d'Aurillac (24 juin 1844) (10).

MAILLIOT Pierre Joseph Alexis : marchand de cantiques, mendiant, né à St-Folquin (Pas-de-Calais) ca 1781, époux de CAMPET née ca 1789.
1837 24 juin : à Dunkerque, demeure à St-Omer (11).

MALBELLE André : musicien, né à Estricq (Escaut), époux de Françoise ROUGISKA.
Enfant : François né à Dunkerque le 22 juin 1804.

MALBOSC Noël : maître de danse, né à Carcassonne (Aude) (12) ca 1756, fils de Jean et de Marie GOUT, épouse à Dunkerque le 15 juin 1790 Etienne Blanche BAZOLLE née à Lyon (Rhône) (13) ca 1749, fille de Antoine et de Louise BOURSCAUL.
Domiciles : 1790, Marché aux Pommes (14) ; 1795, rue Sébastien (15) ; 1797-1799, 2 rue St-Sébastien (16) ; 1802-1812 : 5 rue St-Sébastien (17).
1811 9 avril : passeport pour Paris et Anvers (18). Témoin au mariage le 19 avril 1798.
1 janvier 1794 : "Le maire fait rapport que le citoyen Malbosc ayant donné le jour de la décade un bal au profit des pauvres il lui a fait remise de 312 livres 10 sols produit net du dit bal, a été arrêté de faire mention honorable au registre et que la somme sera employée au soulagement des pauvres" (19)
27 décembre 1794 : "S'est présenté le citoyen Malbosc instructeur de danse en cette commune, lequel après avoir demandé la parole a dit que voulant contribuer au soulagement de la classe indigente de cette commune pendant la rigueur de la saison demandait l'autorisation du Conseil Général pour donner décadi prochain, un bal de nuit au profit des pauvres, ouï l'agent national, le Conseil Général applaudissant à l'offre civique du citoyen Malbosc a déclaré l'accepter et arrête qu'il sera fait mention honorable au procès verbal dont extrait lui sera délivré" (20).
1810 : "Par autorisation de Monsieur le Maire, le sieur Malbosc, instituteur de danse en cette ville, attaché au progrès des jeunes personnes qui lui sont confiées, sachant qu'il ne leur suffit pas d'apprendre la danse en particulier, mais qu'il est nécessaire de les rassembler pour les former à l'usage de la Société, en leur faisant perdre cette timidité, si gênante, lorsqu'il commencent à être en âge d'y figurer ; c'est pour parvenir à ce but qu'il donnera lundi prochain 1er janvier 1810, à la salle St-Sébastien, Grand Bal d'Enfants, non affiché. Le bal commencera à quatre heures pour les enfants, qui danseront jusqu'à neuf, heure à laquelle les grande personnes commenceront à danser. Des élèves exécuteront des nouvelles contre-danses et walses. L'orchestre fera plaisir ; la salle parfaitement éclairée et bon foyer. On payera 15 sols pour les enfants et 20 sols pour les grandes personnes, y compris le droit de l'hospice. On trouvera à la porte de la salle des voitures à 4 sols par personnes au dessus de trois" (21)
L'hôtel de la Confrérie St-Sébastien fut vendu comme bien national et devint la salle Malbosc (22).

MALET : marchande de chansons.
1834 28 août : "Inscrite au registre de police n° 4512 autorisée à vendre pendant un jour un recueil de chansons" (23).

MAMPRESO George : musicien, né à Crémone (Italie) ca 1804.
1836 6 janvier : à Dunkerque, demeure à Paris 28 rue de Rohan (24).