LA PROSPECTION ELECTRIQUE

Définition

Cette technique de prospection repose sur un principe physique simple: le sol, selon sa composition, conduit de manière différente l'électricité.

"Ce type de prospection géophysique consiste donc à mesurer la résisitivité électrique apparente d'un volume de sol, c'est à dire, sa capacité à résister au passage d'un courant électrique. En pratique, elle consiste à injecter dans le sol un courant alternatif (afin de le différencier des effets électriques naturels), de faible intensité, soit quelques milliampères, et de fréquence connue." [Samuel et Zakaria]

Ainsi, en injectant ce courant, le sol génère en retour différents potentiels selons ses variations de nature. En mesurant ces variations et en les reportant sur une carte, il est possible de détecter des anomalies. Celles-ci, après interprétation des données, au travers de graphiques et de cartes, peuvent révéler, par recoupement, l'existence de structures archéologiques.

 Matériel
Le matériel utilisé est, lui aussi, simple.

Il comprend:
une batterie (pour l'alimentation de tout le système)
un émetteur (pour contrôler les paramètres de l'injection de courant)
un récepteur ou résistivimètre (pour enregistrer les données)
un système de 4 électrodes (deux pour l'intensité et deux pour le potentiel ou réception)
L'ensemble est complété par un réseau important de câbles électriques reliant les éléments.