1997

Coudekerque

 

Coudekerque : Les Sept Planètes.


N° du site : 59 154 003 AH

Une étude d'impacte préalable à la construction d'une station d'épuration a permis d'effectuer une évaluation archéologique au lieu-dit les Sept Planètes. Dix tranchées sur une trentaine ont livré des structures, principalement des fossés orientés est-ouest mais aussi des fosses contenant pour la plupart de la céramique et des ossements animaux .
Une fosse se détache particulièrement du lot, comblée de coquillages, de reste de sole de cuisson et de céramique. Elle atteint 2.10 m de diamètre sur 1.30 mètre de profondeur .
La proximité d'un reste de foyer, de trous de poteaux ainsi que d'autres zones contenant des coquillages permet d'envisager la présence d'un habitat, datable selon la céramique actuellement mise au jour du XIe- XIIe siècles.


Arnaud LEFEBVRE.AFAN

 

Coudekerque-branche : ferme vernaelde


N° du site : 59 155 004 AH

Le site de la ferme Vernaelde est implantée sur la commune de Coudekerque-branche et fait partie d' un inventaire dressé par J. De Meulemeestere .
Ce site rural adopte un tracé parcellaire circulaire dont le diamètre équivaut à 310 mètres. Ce site fossoyé montre le plan d'un habitat composé d'une cour et d'une basse cour. Ce type de site construit sur les polders anciens, pourrait remonter, selon J. De Meulemeester, au début du XIIIème siècle correspondant à la période d'exondation des terres.
Des contraintes techniques et naturelles ne nous ont pas permis de vérifier les données de l'archéologue belge. Cependant les sondages ont mis à jour un four à briques datant de la fin du XVIIème siècle (époque de Vauban). Occupant une surface de 63 m2, le four se compose de 7 rangées de briques séparées par des rigoles intermédiaires. L'ensemble de la structure est circonscrit par des rejets de briques mal cuites réparties sur 2 mètres de largeur. Ce type de construction est typique de la région, son exploitation se fait en plein air, sa durée de vie est ponctuelle. Cette technique se caractérise par la superposition des briques les unes sur les autres, les rigoles médianes alimentées en combustibles répartissent la chaleur uniformément et rend possible la cuisson des briques en argile. Très peu de mobilier céramique a été trouvé, les quelques tessons et pièces métalliques confirment une datation fin XVIIème début XVIIIème siècle.
La localisation de ce site peut être mis en relation avec la présence à quelques mètres à l'ouest du Fort Louis (1677) érigé le long du Canal de Bergues afin de défendre Dunkerque. La découverte du four nous permet de formuler l'hypothèse qu'il s'agit d'un four ayant servi à la construction ou à la rénovation du Fort ou du Camp Retranché (1701).
Même si les traces d'un habitat XIIIème siècle n'ont pas été découvertes, les sondages ont confirmé l'intérêt manifeste de la Ferme Vernaelde dans une zone géographique très importante. D'autres sondages sont envisagés après qu'un long travail de débroussaille eut été réalisé notamment au niveau de la volière située au centre du site fossoyé.

Y. Fourny.GRAAL